logonews
Dossier

La santé, à tout âge !

« Manger, bouger », c’est le mot d’ordre du programme national « nutrition santé » qui s’applique à 10 ans comme à 100 !
Et en y ajoutant un sommeil réparateur, ainsi qu’un suivi médical régulier, vous aurez les meilleures bases pour votre santé.

Manger suffisamment et équilibré

Cinq portions de fruits et légumes par jour, trois ou quatre produits laitiers, de la viande, du poisson et des œufs, des féculents, et une limitation des sucres, des graisses et du sel. Quel que soit l’âge, les recommandations nutritionnelles restent sensiblement les mêmes.
« Beaucoup de gens pense qu’avec l’âge il faut moins manger, mais c’est une idée fausse, martèle Mathilde Beziau, chargée de la conférence des financeurs de la prévention de la perte d’autonomie des personnes âgées au Département et diététicienne de formation. Les besoins ne diminuent pas, c’est même plutôt l’inverse car le risque de carences est plus important, de diminution de la masse osseuse, musculaire, etc. Il est donc fondamental de veiller à manger suffisamment et de façon variée et équilibrée. »

L’eau, c’est la vie !
Boire suffisamment est aussi primordial. La quantité d’1,5 litre par jour est recommandée (8 à 10 verres). Et d’autant que, comme le rappelle notre diététicienne Mathilde Beziau, « les personnes âgées perçoivent moins facilement leur besoin hydrique. Elles doivent donc se forcer à boire. » Pour savoir si vous êtes suffisamment hydraté, elle vous donne une astuce, regarder son urine : « Elle est normalement claire. Si ce n’est pas le cas, c’est qu’on est déshydraté. »

PNG
Se faire plaisir
« Manger est un acte convivial, social qui doit être lié au plaisir, tient enfin à souligner Mathilde Beziau. Il faut oublier les tabous sur l’alimentation des personnes âgées. Sauf recommandation médicale, il n’y a aucun interdit ». Aussi n’hésitez pas à vous cuisiner une petite recette, diversifier les menus, inviter un ami ou un voisin pour partager votre repas. Il n’en sera que plus savoureux.

Bouger

Une activité physique quotidienne est tout aussi nécessaire pour rester en bonne santé. Elle vous permettra non seulement de prévenir la prise de poids, mais aussi d’entretenir votre capital musculaire et de prévenir certaines maladies comme l’hypertension, les maladies cardio-vasculaires, le diabète, l’ostéoporose.
Même pour les moins sportifs d’entre nous, une multitude d’activités sont possibles, de la gym douce aux danses de salon, en passant par le yoga, l’aquagym ou la pétanque. Et marcher reste la meilleure activité physique recommandée, 30 minutes par jour, par exemple pour aller à un rendez-vous, voir un proche ou faire une course à pieds plutôt qu’en bus.

la rando santé fait rimer sport et convivialité
Dans notre département, une dizaine de clubs propose des « randos santé », pour marcher à son rythme tout en se faisant des connaissances et en découvrant de nouveaux endroits. Parmi eux, les « escargots randonneurs » : une association créée en 2014 par le Dr Catherine Kabani, médecin diabétologue à Noisy-le-Grand, pour inciter ses patients à faire de l’exercice. Trois ans après, ses randonnées attirent chaque semaine plus d’une cinquantaine de personnes !
Leur programme est disponible sur https://escargotrandonneur.jimdo.com/ et la liste des autres clubs du département sur www.randopedestre93.fr/nos-clubs/

Marcelle, de l’association Les escargots randonneurs
« Mon mari est diabétique et quand on est en couple, on est en couple pour tout. Quand l’un fait quelque chose, l’autre le fait aussi ! Ces randonnées, ça les oblige à sortir, à bouger. Ce n’est pas forcément évident de le faire seul. Cela crée aussi des contacts. On s’entraide durant la randonnée, mais aussi en dehors, pour les courses, pour rendre visite à quelqu’un à l’hôpital, etc. »

Un suivi régulier

Enfin, pour permettre de diagnostiquer au plus tôt certaines maladies afin de les traiter précocement et limiter leurs conséquences, un suivi médical s’impose, comme de répondre aux recommandations de dépistage. La vue et l’ouïe doivent faire également l’objet de contrôle régulier, pour qu’une éventuelle baisse de capacités puisse être pris en charge et ainsi éviter une diminution de votre mobilité ou de votre capacité à communiquer.

PNG

La dentition trop souvent négligée
« Des études nationales montrent que la santé bucco-dentaire des personnes âgées n’est pas assez prise en compte. Or, cela peut entraîner une mauvaise alimentation, avec une perte de poids et des conséquences sur la santé, mais aussi une baisse de l’estime de soi et un isolement », regrette Paul Bissila, responsable du programme buccodentaire du Département. Deux à trois brossages de dents par jour et une visite annuelle chez votre dentiste vous permettront au contraire de continuer à croquer la vie à pleines dents !